Y a-t-il encore une compensation pour l'inflation?

22 juillet 2019
Caisse de pension
A l'heure actuelle, un ajustement au titre de l'inflation n'est pas prévisible. Les conditions suivantes doivent être remplies avant que l'indemnisation au titre de l'inflation ne puisse avoir lieu à nouveau.

Ajustement légal de l'inflation

Conformément à la loi, les pensions de vieillesse sont ajustées en fonction des ressources financières de l'institution de prévoyance en fonction de l'évolution des prix. Pour ce faire, les réserves de fluctuation doivent être entièrement disponibles, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Financement complémentaire des retraites

Il convient également de noter que les conditions de retraite antérieures correspondaient à un taux de conversion implicite de 7 %. Ce montant comprenait une promesse de taux d'intérêt d'environ 4 %. Le taux de conversion actuel de 4,7 % implique toujours une promesse d'intérêt de 1,75 %, ce qui correspond au rendement à long terme attendu par la caisse de retraite. En raison de cette baisse des rendements et de l'allongement de l'espérance de vie, les réserves actuarielles des anciennes rentes ont dû être continuellement refinancées. Au cours des dix dernières années, l'institution de prévoyance a augmenté le capital de prévoyance des retraités d'environ CHF 260 millions. Par conséquent, ce montant ne pouvait pas être utilisé pour constituer les réserves de fluctuation ou pour payer des intérêts plus élevés sur l'avoir de vieillesse de l'assuré actif. En outre, l'assuré actif ne bénéficie d'aucun ajustement général à l'inflation sous la forme d'augmentations de salaire.