Engagement en faveur de la promotion des femmes | Une plus grande diversité pour un avenir fructueux

Kim Berrendorf
15 octobre 2020
Un engagement en faveur de la promotion des femmes à la Baloise: la direction du groupe a décidé qu’un tiers des promotions et des postes à pourvoir annuellement reviendraient à l’avenir à des femmes. Andreas Burckhardt, président du conseil d’administration, discute de la promotion de la diversité et dans quelle mesure cette thématique contribue à atteindre nos objectifs stratégiques.

Un engagement en faveur de notre stratégie

Promouvoir de manière ciblée les femmes compétentes mène à un meilleur équilibre dans l’entreprise. Andreas Burckhardt, le président de notre conseil d’administration, est convaincu que cette décision contribue clairement à l’atteinte de nos objectifs stratégiques: «Les équipes mixtes obtiennent de meilleures solutions et mènent à une meilleure atmosphère de travail, ce qui exerce une influence positive sur la satisfaction de la clientèle et donc également sur le résultat. De plus, les investisseurs ont compris qu’il fallait accorder de l’attention à la diversité au sein des équipes.» À l’avenir, la part de femmes parmi les cadres supérieurs devrait connaître une forte hausse: nous souhaitons qu’elle atteigne au moins 19% pour les niveaux de fonction 3 et 4 d’ici à 2025, contre 9% actuellement. Pour ce qui est du niveau de fonction 5, elle devra être d’au moins 22%, contre 15% pour l’instant.

Mieux vaut se concentrer sur la personnalité et les capacités de la personne en question et sur la manière dont elle apporte une contribution à son équipe. En résumé, j’aimerais ressentir plus d’influences différentes, donc plus de diversité.

Andreas Burckhardt, président du conseil d’administration de Baloise Group

Encourager la diversité de manière consciente

À nos yeux, la diversité est loin de se limiter à l’équilibre entre hommes et femmes. «La direction du groupe et le conseil d’administration accordent de l’importance au mélange de différents éléments: formations, compétences, personnalités, opinions, nationalités, groupes d’âge et sexes. Ces facteurs vont clairement contribuer à notre succès futur.» En particulier pour ce qui est de la diversité entre les sexes, la situation actuelle dans les organes de direction n’est pas satisfaisante. «Nous allons changer les choses», affirme Andreas Burckhardt.

Des modèles de travail flexibles

Andreas Burckhardt im Gespräch mit Kim Berrendorf

Ainsi, la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale nous tient particulièrement à cœur. Dans ce contexte, la flexibilité compte, que ce soit celle de la personne concernée, celle de son supérieur ou celle de son entourage. Nous ne pouvons pas modifier l’aspect biologique.

 

Nous ne sommes pas en mesure de changer les spécificités biologiques, mais nous ne pouvons pas les ignorer et devons planifier en conséquence.

Andreas Burckhardt, président du conseil d’administration de Baloise Group

Montrer le bon exemple

Les attentes envers nos collaborateurs consistent à atteindre le point où nous ne parlerons plus de diversité, mais où nous la vivrons. «Une fois qu’il ira de soi qu’au moins un tiers des promotions concerne les femmes, la diversité coulera de source.» Pour que ce changement de mentalité à long terme devienne réalité, chacun se doit de montrer le bon exemple: «Il faut avant toute chose le vivre soi-même. Par exemple, la prochaine fois qu’un poste au conseil d’administration devra être pourvu, nous chercherons à nouveau une femme pour renforcer la diversité au sein de celui-ci. Nous envisageons à l’heure actuelle une femme disposant de connaissances médicales ou en sciences naturelles. Certes, cela limite quelque peu notre choix, mais cela en vaut la peine, tout comme les 30% en matière de promotions, car cela nous permet de garantir un niveau de diversité plus élevé.»

La culture de la Baloise, maintenant et dans dix ans

Avec des individus différents ayant des visions différentes, les conflits, même constructifs, sont pour ainsi dire inévitables. «Parles-en!» est un mot-clé qui a tout son poids dans ce domaine. «Comme le veut notre culture d’entreprise, nous devons être en mesure de parler de ce qui nous préoccupe, peu importe le niveau hiérarchique. La diversité des opinions et la prise de position englobent cependant aussi la capacité à se remettre en question.» Qu’est-ce que cela signifie pour l’avenir de notre culture d’entreprise? Le souhait d’Andreas Burckhardt? «Poursuivons les mêmes objectifs, mais avec des idées très différentes sur la manière d’atteindre ces objectifs. Malgré nos différences, nous devons être prêts à tirer à la même corde. En se montrant plus diverse, la Baloise offre une plus-value à ses collaborateurs, mais aussi à ses investisseurs et à ses clients, qui profiteront d’une entreprise aussi compétente que diversifiée. Nous pourrons ainsi nous engager au mieux pour la prise en charge du risque et la diminution de celui-ci en faveur de notre clientèle.»

baloise.com/nachhaltigkeit

Wir schaffen nachhaltig Wert.