Que fait la Baloise pour l’environnement?

Kim Berrendorf
5 juin 2020
Même pendant la crise liée au coronavirus, la durabilité reste l’un des piliers de notre gestion de l’entreprise sur le long terme. Nous profitons de cette journée mondiale de l’environnement pour informer sur les actions que nous menons au quotidien pour protéger l’environnement et lutter contre les changements climatiques, et expliquer en quoi ces actions contribuent au succès à long terme de l’entreprise.

Environnement: de quoi parle-t-on en réalité?

L’environnement est tout ce qui entoure un être humain, l’affecte et influe sur ses conditions de vie. Cela englobe notamment la nature, de la biosphère à l’atmosphère. La protection de l’environnement désigne par conséquent toutes les mesures destinées à protéger durablement cet environnement et inclut par exemple la protection des espèces ou des eaux et la lutte contre les changements climatiques.

value-creation-model_FR

Pour la Baloise, l’environnement constitue l’une des six ressources avec lesquelles nous créons de la valeur mais aussi sur laquelle nous avons une influence majeure. Par exemple, lorsque nous agrandissons nos bâtiments en respectant des normes de durabilité, nous évitons la production de gaz à effet de serre nocifs pour l’environnement et protégeons ainsi durablement notre atmosphère. Depuis 1999, nous disposons de notre propre charte environnementale. Dès le début, nous avons veillé à intégrer la durabilité dans l’entreprise dans son ensemble. Notre modèle de création de valeur créé en 2019 reflète cette vision globale. Pour organiser notre activité de manière positive, nous nous inspirons des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Des processus de création de valeur adaptés ont donc été attribués à chacun des objectifs sur lesquels la Baloise a le plus d’influence. Notre action a un impact sur l’environnement en tant que ressource, et notamment sur les ODD des Nations Unies 7 (énergie propre et abordable), 9 (industrie, innovation et infrastructure), 12 (consommation et production durables) et 13 (mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques).

L’environnement pendant la pandémie de coronavirus – une brève digression

heart saying planet earth first

C’est précisément lorsque nous traversons des crises telles que celle du coronavirus qu’il ne faut pas oublier la protection à long terme de l’environnement. Avec la majorité des avions cloués au sol, une grande partie des voitures immobilisées au garage et de nombreuses usines qui tournent au ralenti, il y a grand espoir que 2020 soit une bonne année, tout du moins pour le climat. Tout cela contribue à faire baisser la consommation d’énergies fossiles et par conséquent les émissions de gaz nocifs pour le climat. Pour atteindre l’objectif fixé par les Nations Unies de contenir le réchauffement climatique à +1,5° C maximum, les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent être réduites de 45% d’ici 2030 et de 100% d’ici 2050. L’assouplissement des mesures et le retour progressif à la normale montrent déjà que la réduction des émissions pendant la pandémie peut n’être que de courte durée: lorsque le virus aura complètement disparu, les gouvernements, les entreprises et la population vont vouloir rattraper le temps perdu pour minimiser les répercussions économiques de la pandémie. 

La charte environnementale de la Baloise

Notre charte environnementale combine la gestion responsable des ressources, l’efficacité énergétique et la réduction de CO2 de notre activité à une politique de placement responsable qui mise sur des industries respectueuses du climat.

Émissions directes – notre bilan écologique

En tant qu’assureur, nous ne sommes pas une entreprise qui produit des biens. Le courant électrique et la consommation d’énergie pour le chauffage représentent nos plus grands besoins en énergie sur les sites. Nous passons beaucoup de temps sur notre lieu de travail et en voyage d’affaires; c’est pourquoi, en tant qu’entreprise, nous nous engageons à réduire en continu nos émissions de CO2 et, dans la mesure du possible, à optimiser les cycles de vie des matières que nous employons.

Depuis l’an 2000, nos émissions directes de CO2 ont été réduites en continu de 74,4%, si bien qu’en 2019, 2,46 tonnes de CO2 étaient encore émises par chaque collaborateur. C’est aussi parce que la Baloise accorde une attention particulière à l’efficacité énergétique de son infrastructure informatique et de ses bâtiments. Cette réduction est documentée dans notre bilan écologique. D’ici 2050, les émissions par personne doivent être réduites à 1-1,5 tonne de CO2 afin de contrer la crise climatique. Pour cela, nous misons sur une sensibilisation de nos collaborateurs et nous leur apportons des connaissances de base ainsi que des conseils sur diverses questions relatives au développement durable, y compris dans la vie privée. 

 

windmill

Émissions indirectes – investissement responsable et principes d’approvisionnement

Pour nous, la lutte contre les changements climatiques intervient aussi au niveau de nos investissements et de nos acquisitions de produits et de services auprès de tiers.

Engagés pour un avenir plus durable

À l’avenir, nous allons définir des objectifs ambitieux en faveur de la protection de la ressource Environnement et continuer à accroître notre engagement, car nous sommes convaincus que seule la prise en compte de toutes les ressources de notre modèle de création de valeur peut générer de la valeur à long terme.

 

baloise.com/nachhaltigkeit

Wir schaffen nachhaltig Wert.