La démocratie doit être constamment renouvelée

Dominik Marbet
13 avril 2021
La démocratie directe en Suisse repose en grande partie sur l’engagement des citoyens ainsi que sur la participation au débat politique. Elle périt lorsqu’elle est simplement «consommée». Elle doit être constamment réorientée et animée. L’initiative «Change la Suisse!» de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ y contribue. Elle permet aux jeunes d’avoir une première expérience du système de démocratie directe. C’est précisément pour cette raison que la Baloise s’engage.

Démocratie: participer activement et non pas seulement consommer

Baloise has been a partner of the “Change Switzerland!” (www.engage.ch) initiative organised by the Association of Youth Parliaments for three years now. Our involvement in the initiative allows us to give our apprentices and young employees the opportunity to gain important political experience. Baloise is convinced that we can only have a stable society and intact environment if citizens remain actively committed to upholding them. If you end up with a situation in which a democracy only consists of “consumers”, political responsibility for change is delegated to “professional” politicians. There is then a risk that the decisions made no longer respond to people’s actual needs. The Swiss militia system helps to prevent this.

Veraendere die Schweiz FR

L’engagement politique des jeunes est de nouveau plus fort

Il est donc intéressant de se pencher sur les mécanismes de la démocratie directe. La cinquième campagne «Change la Suisse!» avec la plateforme www.engage.ch propose déjà ces possibilités. Pendant six semaines, des demandes ont pu être déposées. Des ateliers sur différents thèmes ont également permis aux jeunes de découvrir différents thèmes d’avenir (environnement, numérisation, monde du travail, etc.). Plus de 200 demandes ont été déposées et les meilleures seront sélectionnées par les six plus jeunes conseillères et conseillers aux États pour se lancer dans les interventions parlementaires avec les jeunes. 

En particulier lors de la pandémie, de nombreux jeunes ont vu à quel point il était important de participer au destin politique. Mais la démocratie est également exigeante et promet rarement des solutions rapides. Cela, Peter Boder, un collaborateur de la Baloise dont les demandes ont été déposées il y a deux ans, a pu le constater. Sa demande n’a toujours pas été traitée au Conseil.

Dans une démocratie, il est question d’arguments et de contre-arguments. On doit trouver des solutions qui permettent de parvenir à une majorité et on ne peut pas simplement imposer l’opinion d’une minorité. En particulier, il s’agit de respecter et d’accepter l’avis des autres. Tant qu’il existe une confiance dans les institutions démocratiques, une démocratie peut généralement résoudre les conflits de manière pacifique. Nous l’avons vu récemment lors de la votation portant sur le canton de rattachement de la commune de Moutier où une minorité a accepté sa défaite politique.

Les médias sociaux sont un défi

La situation pandémique actuelle nous montre à quel point il est important que chaque génération trouve sa voie dans le système politique et qu’elle le marque de son empreinte. Les médias sociaux constituent un défi à cet égard. L’algorithme a pour conséquence que nous nous précipitons la plupart du temps vers les personnes ayant les mêmes intérêts que nous. Il n’y a cependant guère de débat dans ces caisses de résonance. Il ne s’agit pas de faits, mais d’apparence. Celui qui décide le plus fort de ce qui est correct, se sent vainqueur. En revanche, lorsque le discours est empêché, voire dénié, il est difficile de s’accorder avec les valeurs d’une démocratie. Une démocratie doit tolérer d’autres opinions, sachant que dans une votation populaire, la majorité décide et la minorité l’accepte. Plus chacun participe activement à la démocratie directe et donc aussi aux référendums, plus la base de décision est large. En Suisse, la possibilité de le faire existe au niveau communal, cantonal et fédéral. C’est pourquoi la Baloise s’engage, entre autres, dans la campagne d’engage.ch, afin que les valeurs démocratiques puissent non seulement être incarnées mais aussi redéfinies pour l’avenir grâce à la participation active de la prochaine génération.

baloise.com/durabilite

Nous créons durablement de la valeur.