«J’aimerais rendre les gens heureux avec ma musique»

Fiona Egli
12 janvier 2022
Durabilité
L'année dernière, la Baloise a soutenu le Secours suisse d’hiver et son programme d’encouragement à hauteur de 25’000 francs. Le programme d’encouragement a permis aussi, en 2021, à plus d’un millier d’enfants et d’adolescents d’occuper leur temps libre à bon escient.

En 2012, afin de favoriser l’intégration des enfants touchés par la pauvreté, le Secours suisse d’hiver a lancé, en collaboration avec la Roger Federer Foundation, un programme d’encouragement des enfants et des adolescents. Ce programme d’encouragement offre aux enfants de familles touchées par la pauvreté la possibilité d’occuper leur temps libre de manière utile dans les domaines du sport, de la musique, des arts ou de l’artisanat, ce que le budget familial ne permettrait pas. Outre la prise en charge des frais liés aux cours – par exemple à un entraînement de football, des leçons de piano ou à une école de cirque – le Secours d’hiver finance aussi l’achat d’équipements ou la location d’instruments.

Dessin d'enfant cours de danse
Lettre de remerciement cours de guitare

En 2021, le Secours d’hiver a permis à 1’385 enfants et adolescents défavorisés âgés de quatre à 16 ans de profiter d’activités de loisirs. La pandémie de coronavirus persistante a également montré l’importance du programme: «La première vague de la pandémie, au printemps 2020, a frappé durement de nombreuses personnes à faible revenu: dont beaucoup de jeunes familles. Nous sommes donc très heureux d’avoir pu en 2021, grâce à des dons généreux, redonner un peu de normalité au quotidien de certains enfants», précise Monika Stampfli, gérante du Secours suisse d’hiver.

Dans le cadre de son engagement social, la Baloise a fait don de 25’000 francs au Secours d’hiver, lesquels ont été affectés en 2021 au programme d’encouragement.

Secours suisse d’hiver

Réduire les effets de la pauvreté en Suisse

Couvrir sa famille

Comment assurer correctement le bien-être de votre famille