Pourquoi jouons-nous à des jeux vidéo?

Manuel Thomas
19 mars 2019
Les jeux vidéo connaissent un boom. 2,2 milliards de joueurs dans le monde se plongent régulièrement dans un univers virtuel sur ordinateur, sur console ou sur leur téléphone portable. Mais pourquoi autant de gens passent-ils leur temps à jouer à des jeux vidéo?

Pourquoi se jette-t-on à corps perdu dans les combats de Fortnite, pourquoi braquons-nous des banques dans Grand Theft Auto V, pourquoi créons-nous nos propres univers dans Minecraft, pourquoi errons-nous en solitaire à travers le monde fantastique de The Witcher 3? En résumé: qu’est-ce qui nous pousse à jouer? La psychologie, la philosophie et l’économie apportent chacune une réponse à cette question.

L’amusement

Jouer à des jeux vidéo nous amuse, nous dit la psychologie. Pour certains joueurs, c’est se mesurer à différents adversaires qui est amusant. Pour d’autres, c’est le fait de passer du temps entre amis. Quantic Foundry, un institut américain d’étude de marché, a demandé à 300 000 joueurs ce qui les amusait dans le fait de jouer. Les chercheurs ont identifié les six facteurs suivants:

  • L’action: ce qui est amusant, c’est la destruction, le chaos, la possibilité de se défouler, de laisser s’exprimer l’enfant qui sommeille en soi, de s’éloigner de temps à autre des normes et des valeurs qui ont cours. Exemple: Grand Theft Auto V

  • La convivialité: ce qui est amusant, c’est en premier lieu de jouer ensemble, c’est-à-dire de gagner ensemble, de perdre ensemble et de parler de ce qu’on a vécu ensemble. Exemple: Rainbow Six Siege

  • Le contrôle: ce qui est amusant, c’est de se creuser la tête. Chaque décision doit être mûrement réfléchie, et on ne perd jamais son objectif de vue. Exemple: StarCraft II

  • La prouesse: l’humain, ce chasseur-cueilleur... Ce qui qui est amusant, c’est de tout collecter, et plus c’est rare, mieux c’est. Exemple: World of Warcraft

  • L’immersion: ce qui est amusant, c’est de se plonger dans une histoire, d’entrer dans la peau d’un personnage. Exemple: The Witcher 3

  • La créativité: ce qui est amusant, c’est de créer ses propres univers, de compléter ceux qui existent déjà, de les transformer («mod»). Exemple: Minecraft

Raisons pour lesquelles les jeux vidéo sont amusants

Gamer Motivation Model

La distraction

Pour la philosophie, on joue pour se distraire. Cette explication remonte au XVIIe siècle. Le philosophe Blaise Pascal écrivait en effet: «Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre.» Selon lui, lorsqu’ils se trouvent dans une chambre vide, les gens pensent à la mort et à l’absurdité de la vie. Pour Pascal, on peut surmonter ce problème de deux façons: soit en se tournant vers Dieu et en se consacrant à la prière, soit en s’abandonnant à un dérivatif, à des distractions amusantes. Le philosophe compare la distraction à une chasse au lièvre: ce n’est pas le lièvre lui-même qui permet de ne pas penser à la tristesse, à la misère et à la mort, c’est la chasse en soi. Jouer est comme chasser: on est toujours en train de chasser sa prochaine proie, sa prochaine récompense, son prochain jeu, sa prochaine distraction.

L’amélioration des performances

Jouer revient à améliorer ses performances. En effet, «l’homme ne joue que là où, dans la pleine acception de ce mot, il est homme, et il n’est tout à fait homme que là où il joue.» Cette longue, très longue citation est de Friedrich Schiller, qui s’est intéressé à l’éducation de l’être humain. Schiller voyait dans le jeu la possibilité idéale pour l’être humain de montrer son véritable je, de montrer qui il est vraiment, d’oublier tout ce qui l’entoure. La politique et la guerre chez Schiller, la mort et la misère chez Pascal. Toute la puissance du jeu se déploie dans la vie professionnelle: au bureau, nous oublions les guéguerres, nous oublions les silos, nous oublions les différences d’opinion, nous jouons ensemble, nous travaillons ensemble. En entreprise, les jeux aident à sortir du quotidien et augmentent de ce fait la capacité de performance de chacun.

Qu’en dites-vous?

Pourquoi jouons-nous? Nous avons rassemblé les réponses que donnent la psychologie, la philosophie et l’économie. Avec quelle discipline êtes-vous d’accord? Votez anonymement.

Votez

  1. L’amusement

    Vous aimez jouer seul, en groupe ou contre des adversaires: c’est le jeu sous toutes ses facettes qui vous amuse.

    L’amusement

  2. La distraction

    Jouer vous distrait et vous permet de vous déconnecter du quotidien et d’oublier tous vos soucis.

    La distraction

  3. L’amélioration des performances

    Le jeu est un moyen d’augmenter vos performances, que vous jouiez seul ou en équipe.

    L’amélioration des performances