Baloise Bank SoBa

Employeur attractif

Des possibilités uniques de développement et d’épanouissement au sein de la Baloise

Faits et chiffres 

Quelques faits et chiffres permettent de décrire la politique de la banque relative au personnel. Le nombre moyen d’années d’ancienneté, qui s’élève à 12 ans depuis un long moment, sert d’indicateur à la focalisation réussie sur les besoins de nos collaboratrices et collaborateurs ainsi que sur les exigences de continuité dans le conseil à la clientèle. Le sentiment des collaboratrices et collaborateurs de faire partie de la banque et de l’entreprise Baloise résulte en un collectif fort, qui profite également en fin de compte à nos clientes et clients.

Fin 2021, la Baloise Bank SoBa employait 383 personnes (dont 19 apprenties et apprentis). La parité est quasiment atteinte, 51% des collaboratrices et collaborateurs sont des hommes, et 49 % sont des femmes. Avec un taux d’occupation moyen d’environ 80%, la banque s’efforce de garantir la conciliation entre vie de famille, profession, formation et temps libre. Près de 40% des collaboratrices et collaborateurs profitent actuellement de l’offre d’une activité à temps partiel. Dans le sillage de la pandémie et de la numérisation du monde du travail, de nouveaux modèles de travail en télétravail ont été instaurés et conservés.   

K

Depuis le 1er juillet 2021, Kathrin Brunner (48 ans) est responsable du personnel, du service juridique et de la compliance à la Baloise Bank SoBa. Dans l’article ci-dessous, elle évoque son parcours personnel. 

Quand les ambitions s’élèvent…

Le parcours de Kathrin dans le monde professionnel a débuté à l’école de commerce, suivie d’études par correspondance, au cours desquelles elle a obtenu sa maturité. «D’une certaine manière, j’avais besoin de l’étape intermédiaire de l’école de commerce pour pouvoir me décider en faveur de la maturité.» En parallèle, elle travaillait dans le secteur des services, puis elle a entrepris des études de droit. Ses objectifs sont devenus nettement plus ambitieux au fil du temps. «À l’école de commerce, j’avais un professeur de droit et de gestion d’entreprise génial, qui m’a beaucoup inspirée. Cette étape était donc logique.» 

Des études de droit à l’économie

Il transparaît déjà ici que Kathrin appréciait ce regard extérieur sur elle-même. «Je pense qu’en échangeant avec d’autres, je peux plus facilement trouver ce qui me convient. Tout réside dans cette comparaison entre la perception de soi et celle des autres.» 

Au bout de sept ans, elle avait son brevet d’avocate en poche, mais elle n’a jamais exercé en ouvrant son propre cabinet. Elle a trouvé sa voie dans l’économie, au service juridique des sinistres d’une compagnie d’assurance. Elle rejoint la Baloise en 2007, dans le domaine Vie individuelle, et y exerce pour la première fois une fonction de direction. 

Oser permet d’apprendre

Elle est au milieu de la trentaine et gère 15 à 20 collaboratrices et collaborateurs. «J’ai vite senti que j’aimais collaborer avec d’autres personnes afin d’impulser ou de structurer des choses ensemble. C’est pourquoi j’ai délibérément fait un pas de côté pour quitter le domaine juridique.» Avec le recul, Kathrin admet qu’elle a peut-être été un peu naïve en prenant des responsabilités de direction, «mais c’était justement une bonne chose. J’ai dû apprendre beaucoup de choses très rapidement et je suis reconnaissante d’avoir reçu la confiance en conséquence.» 

Lors des années suivantes, Kathrin a occupé différents postes de direction. Elle a dirigé le service juridique des sinistres et le Centre de prestations Vie de la Bâloise Assurance. Depuis cette année, Kathrin Brunner est à la tête du service du personnel, ainsi que du service juridique et de la compliance, à la Baloise Bank SoBa. 

Responsable à temps partiel

Kathrin ajoute: «Ce qui est appréciable est que je peux exercer ma fonction de direction à temps partiel depuis la naissance de mon fils. Je n’ai jamais eu à m’expliquer lorsqu’on avait besoin de moi à la maison de manière imprévue. Les personnes qui m’entourent, tout comme moi, apportent beaucoup d’autonomie et de responsabilité individuelle. Nous nous soutenons mutuellement. 

Évoluer tout au long de la vie

«Désormais, le changement est permanent, et il nous faut également suivre le rythme. C’est pourquoi la Baloise favorise un environnement où nous apprenons les uns des autres et les uns avec les autres». Kathrin est persuadée que tout un chacun peut évoluer, indépendamment de l’âge, de la formation ou du temps dont on dispose. «La seule chose importante ici est la motivation.» Interrogée sur son rapport avec son propre développement, elle confie: «Les thématiques humaines et culturelles ont été toujours au centre. C’est pourquoi cette étape vers le service du personnel était logique.» 

Kathrin perçoit une formidable opportunité dans l’intégration de la banque à Baloise Group. «Au sein de la Baloise Bank, tout comme au sein de l’ensemble du groupe Baloise, les possibilités de développement et d’épanouissement sont uniques.» 

Clarté et simplicité

Kathrin a vite trouvé ses marques et a déjà fixé un objectif d’équipe global. «Nous nous concentrons fortement sur la clarté et la simplicité, que ce soit dans les processus ou dans la communication. Dans ce cadre, notre clientèle et nos collègues sont systématiquement au cœur de notre action.» Ces objectifs tiennent également une place importante dans ses réunions d’équipe: «Dans tout ce que nous faisons, nous nous posons mutuellement et à nous-mêmes ces questions: ‹Est-ce que c’est simple, est-ce que c’est suffisamment clair?›».

Nos objectifs

Cette année, la seconde saison de la stratégie de Baloise Group, «Simply Safe», est lancée. L’objectif de la Baloise est, à la fin de cette période stratégique, de compter parmi le top 5% des employeurs. «La satisfaction des équipes est également centrale pour la banque, et nous œuvrons jour après jour pour atteindre cet objectif», ajoute Kathrin. 

Elle n’élude pas la question quand on lui demande ce qui lui importe à titre personnel: «À mes yeux, il est important que l’ensemble des membres du personnel apprécient ce qu’ils font.» 

Employeur attractif

Possibilités uniques de développement et d’épanouissement au sein de la Baloise

InnoPrix

Notre engagement dans la région économique de Soleure

Commentaire de la direction

Le président du conseil d’administration et le CEO ont la parole.