Une Baloise très solide à mi-parcours couvre des dégâts d’intempéries se chiffrant par millions de francs

Bâle, 26 août 2021. « Les intempéries historiques de ces derniers mois montrent à nouveau combien leur protection d’assurance est importante pour nos clients. En leur versant des millions de francs, la Baloise a aidé des milliers de clients à réduire l’impact financier des dégâts et à surmonter les conséquences de ces catastrophes naturelles. Je tiens à remercier ici l’ensemble des collègues, qui, en redoublant d’efforts, aident en ces temps difficiles nos clients. C’est en période de défis que se révèle l’excellence opérationnelle, et je suis fier de pouvoir présenter en Suisse, malgré les violentes intempéries que avons a connues, un très bon résultat semestriel. Le rebond du bénéfice enregistré à mi-parcours, le très bon résultat du segment vie, de même que le rendement du segment non-vie, obtenu malgré une nouvelle période de sinistralité extraordinaire, me confortent dans la conviction que nous atteindrons également nos objectifs sur l’ensemble de l’exercice. La Baloise donne ainsi l’image d’une entreprise durablement performante, faisant, quelles que soient les circonstances, l’impossible pour satisfaire toutes ses parties prenantes. » Gert De Winter, Group CEO

Le bouclement semestriel 2021 en bref

  • Le bénéfice actionnarial du premier semestre 2021 est de 302,3 millions de francs (2020: 177,7 millions de francs), soit un bond de 70,1% par rapport à la période de référence, durant laquelle la mauvaise tenue des marchés financiers et les charges liées à la pandémie avaient grevé le bénéfice. Au premier semestre 2021, les dégâts dus aux intempéries du mois de juin, dont la Suisse a été la principale victime, se sont soldés par une perte nette de 40,1 millions de francs, mais le bénéfice actionnarial a été soutenu par la reprise des marchés financiers et la remontée des taux. La Baloise s’attend au deuxième semestre à de nouvelles charges financières nettes, proches de cent millions de francs, dues aux inondations et aux tempêtes de juillet 2021.
  • En bon développement, le volume d’affaires a progressé de 9,2 % par rapport à la période de référence (2020 : 5 389,2 millions de francs). S’ajoutant à la bonne croissance organique observée dans toutes les sociétés du groupe, et notamment dans le très porteur segment non-vie, ont, entre autres, contribué à ce bon résultat l’intégration intégrale du portefeuille non-vie d’Athora en Belgique ainsi que la forte croissance des primes à caractère de placement.
  • Le volume de primes de l’assurance non-vie a connu au premier semestre 2021 une bonne progression, à laquelle a contribué le plein effet de l’acquisition du portefeuille d’Athora. En forte hausse, le volume de primes du segment non-vie a augmenté de 8,2 %, à 2 617,3 millions de francs (2020 : 2 419,5 millions de francs). Malgré l’indemnisation des dégâts dus aux intempéries qui ont balayé la Suisse, le taux sinistres-coûts net est d’un bon 92,3% (2020 : 91,1 %). La pénalisation due aux intempéries représente 2,1 points de pourcentage. 
  • Malgré une politique de souscription sélective, les primes brutes du segment vie ont progressé de 2,4 %, à 2 220,8 millions de francs (2020 : 2 168,1 millions de francs). En fin de semestre, l’EBIT du segment vie, en progression de 48,2 % sur celui de la période de référence, se situait au très bon niveau de 194,6 millions de francs, ceci grâce à la bonne tenue des marchés financiers et à une légère remontée des taux (2020 : 131,3 millions de francs). Profitant d’une légère amélioration du mix des nouvelles affaires, la marge sur nouvelles affaires est passée au premier semestre 2021 à 47,6 % (2020 : 44,9 %).
  • La gestion des actifs a généré un rendement net des avoirs d’assurance de 1,1 %, soit légèrement supérieur à celui de la période de référence (2020: 1,0 %). Au premier semestre 2021, le segment des clients tiers a enregistré pour 505,5 millions de francs nets de nouveaux avoirs, soit une croissance de 48 % par rapport au résultat semestriel de 2020. 
  • La capitalisation de la Baloise est solide. À la fin du premier semestre 2021, les fonds propres consolidés, en hausse de 1,6 % sur l’exercice 2020, s’établissaient à 7 100,8 millions de francs (2020: 6 985,7 millions de francs) et Standard & Poor’s reconduisait en juin 2021 la note « A+ » de Baloise Group.
  • Pour ce qui est de la durabilité, la Baloise travaille intensivement à intégrer les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) à ses processus d’underwriting et, par conséquent, à privilégier les industries ayant le souci de l’environnement. En adhérant à la Fondation Suisse pour le climat et en compensant  les émissions de CO2 non évitées de ses activités opérationnelles, elle franchit de nouveaux seuils de la protection du climat.
  • La Baloise poursuit le développement de ses écosystèmes et fait avancer l’innovation : Elle fait progresser les écosystèmes Home et Mobilité. Pour le premier, la Baloise prévoit une coopération avec l’UBS. Pour la Mobilité, elle a élargi ces derniers mois ses coopérations et poursuivi ses investissements – notamment dans la start-up danoise « GoMore »: www.baloise.com/mobility.

Webcast bouclement semestriel 2021

  • Jeudi, 26 août 2021, 09:30 – 10:30 CET 
  • Accès téléphonique: +41 (0) 58 310 50 00
  • Lien Webcast

Téléconférence pour les analystes

  • Jeudi, 26 août 2021, 11:00 – 12:30 CET 
  • Accès téléphonique: +41 (0) 58 310 50 00
  • Lien Webcast

Plus qu’une compagnie d’assurances traditionnelle, Baloise Group concentre ses activités sur les besoins changeants de la société en matière de sécurité et de prestations de service à l’ère numérique. Les quelque 7'700 collaborateurs de Baloise Group mettent ainsi l’accent sur les souhaits de leurs clients. Un service clientèle optimal tout comme des produits et services innovants font de Baloise Group le premier choix de tous ceux qui souhaitent tout simplement se sentir en sécurité. Situé au cœur de l’Europe avec son siège à Bâle, Baloise Group agit en tant que fournisseur de solutions de prévention, de prévoyance, d’assistance et d’assurance. Ses principaux marchés sont la Suisse, l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg. En Suisse, la Bâloise Assurances et la Baloise Bank SoBa collaborent en tant que prestataire de services financiers ciblés en combinant assurance et banque. Depuis son centre de compétence au Luxembourg, Baloise Group offre des produits de prévoyance innovants aux clients privés à l’échelle européenne. L’action de la Bâloise Holding SA est cotée dans le segment principal de la SIX Swiss Exchange.

Autres actualités

Ad hoc

30 juin 2021

FRIDAY, assurtech de la Baloise, se lance sur le marché français et prépare la suite de son expansion

FRIDAY, assurtech de la Baloise, se lance aujourd’hui en France avec une assurance ménage multirisque. Il booste ainsi le développement d’une plateforme multi-pays et accélère du même coup sa ...

Résultats annuels

9 mars 2021

2020 : Une Baloise en grande forme dans la dernière ligne droite de Simply Safe

« Les résultats de l’exercice 2020 montrent que, prévoyante et visant à des succès durables, sa stratégie à long terme fait de la Baloise une entreprise solide face aux crises et satisfaisant ...