Crash test Baloise : Quand les véhicules électriques tendance se muent en danger

Bâle, 20 mai 2022. De plus en plus nombreux dans le paysage urbain, les vélos et les scooters électriques sont souvent trafiqués pour dépasser la vitesse maximale autorisée. De plus, le législateur n’impose pas le port du casque pour deux-roues électriques ne dépassant pas les 20 km/h. Quelles sont donc les conséquences de ces paramètres lors d’un accident ? Quelle est la protection offerte par un casque ? C’est ce qu’ont testé ensemble la Baloise, le Dynamic Test Center AG et la police de la circulation de Bâle-Ville.

« Les deux-roues électriques sont en forte augmentation et le but de ce crash test est de sensibiliser les usagers en reconstituant à leur intention quelques accidents », explique Daniel Junker, patron des experts en véhicules de la Baloise.

Le premier test reprend le scénario d’un scooter électrique ayant percuté le flanc d’une voiture dont le conducteur, ignorant que le scooter est trafiqué, a sous-estimé sa vitesse. Rolf Thommen, chef de la police de la circulation de Bâle-Ville, analyse ainsi les faits : « L’automobiliste semble avoir été surpris par la vitesse excessive du scooter électrique. En général, le pilote de celui-ci heurte d’abord la voiture de la tête puis du corps tout entier et subit lors du choc et de la chute qui s’ensuivent de graves blessures. À une telle vitesse, un casque aurait offert une protection indispensable. » 
Le test avec impacteur de chute montre ce que ce genre de casque est à même de supporter. « Il consiste à laisser tomber à une vitesse de 19,5 km/h, sur une plaque d’acier se trouvant 1,5 mètre plus bas, un casque de cycliste ordinaire recouvrant une tête de mannequin ne devant pas être soumise à une décélération dépassant un seuil préalablement défini. Tout casque de cycliste vendu en Suisse est soumis à cette homologation certifiant qu’il réduit significativement le risque de blessures à la tête en cas de choc », explique Sandro Caviezel, du Dynamic Test Center AG. 

Le deuxième test a pour protagoniste un vélo électrique heurtant une portière de voiture qui s’ouvre. « Un scénario tout à fait banal, sauf qu’avec un vélo électrique, la vitesse est beaucoup plus élevée et le choc beaucoup plus violent et que le fait de porter ou non un casque devient alors une question de vie ou de mort », rappelle Heinz Reber, de DTC.

Contact

Portrait Nicole Hess

Nicole Hess

Attachée de presse

Téléphone

+41 58 285 76 09

E-mail

media.relations@baloise.com

Daniel Junker résume ainsi ce qu’est un crash test : « Les crash tests  actuels mettent en relief la problématique des forces physiques croissantes que génèrent les vitesses excessives des deux-roues électriques, auxquelles il serait souhaitable d’étendre le port obligatoire du casque. Étant donné que beaucoup sont trafiqués et dépassent donc les vitesses admises, il conviendrait que les fabricants empêchent eux-mêmes toutes manipulations techniques visant à des gains de vitesse.


Vous plairait-il d’assister à un crash test de la Baloise ? Si tel est le cas, faites-nous parvenir vos données contact à : media.relations@baloise.com.

Portrait

Plus qu’une compagnie d’assurances traditionnelle, Baloise Group concentre ses activités sur les besoins changeants de la société en matière de sécurité et de prestations de service à l’ère numérique. Les quelque 7'900 collaborateurs de Baloise Group mettent ainsi l’accent sur les souhaits de leurs clients. Un service clientèle optimal tout comme des produits et services innovants font de Baloise Group le premier choix de tous ceux qui souhaitent tout simplement se sentir en sécurité. Situé au cœur de l’Europe avec son siège à Bâle, Baloise Group agit en tant que fournisseur de solutions de prévention, de prévoyance, d’assistance et d’assurance. Ses principaux marchés sont la Suisse, l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg. En Suisse, elle agit en tant que prestataire de services financiers ciblés en combinant assurance et banque. Depuis son centre de compétence au Luxembourg, Baloise Group offre des produits de prévoyance innovants aux clients privés à l’échelle européenne. L’action de la Bâloise Holding SA est cotée dans le segment principal de la SIX Swiss Exchange.

Autres actualités

Crash-test

9 juillet 2021

Crash Test Baloise: ces vélos électriques qu’on aperçoit trop tard

Les vélos à assistance électrique jouissent depuis plusieurs années d’une faveur croissante, encore accentuée par la pandémie du coronavirus. D’une part, ils constituent une alternative ...

Crash-test

29 juillet 2020

Le Crash Test Baloise montre les conséquences d’accidents impliquant des véhicules électriques tendance

Depuis quelques années, les trottinettes électriques font partie du paysage urbain. De plus en plus appréciées, elles permettent de se déplacer rapidement et sont utilisées dans les ...