Des gens, des stories, des conseils de carrière

Ai-je le droit en tant qu’apprenti de donner mon avis? | #bonnesraisons

Corinna Fröschke
12 mai 2020
Apprentissage
Comment était-ce autrefois? Ce que le chef dit est appliqué. Ne pas remettre en question, ne pas réfléchir, faire tout simplement! Telle est la devise. Cela valait dans le quotidien de bureau et, à plus forte raison, pour les apprentis: en effet, les conseils de Monsieur ou Madame Je-sais-tout ne sont pas du tout bien vus. Ou plutôt si?
schwarz weiss Porträt einer jungen blonden Frau mit Pferdeschwanz

Rétrospectives | Mon jeune moi

Je me souviens encore de l’époque à laquelle j’ai commencé à travailler à la radio privée à Berlin. J’avais 17 ans et je me suis vite fait une réputation: «Elle est vachement sûre d’elle pour son âge. Elle croit bien tout savoir.» C’est tout simplement dû au fait que j’ai toujours dit ce que je pensais et remis les choses en question. Mais, je n’en avais pas le droit à mon âge, c’est pourquoi cela n’était pas du tout bien vu. Je me suis souvent cassé la figure à cause de cela. Aïe! – C’est plus tard que cela est devenu intéressant, lorsque, moi-même plus âgée, j’observais les plus jeunes qui tentaient de m’expliquer mon travail, parfois de manière bien offensive et qui, me semblait-il, se sentaient plus malins que tout le monde. Je me mis à rire. C’est donc l’impression que j’ai dû donner à l’époque. Mais le plus intéressant, c’est ce qui se passe en nous: pourquoi percevons-nous souvent le comportement des jeunes comme étant prétentieux?

New Work | Une communauté d’égal à égal

Brève autoréflexion: que se passe-t-il au juste en nous lorsque quelqu’un nous remet en question? Nous-mêmes sommes convaincus de réaliser nos tâches en notre âme et conscience. Nous faisons confiance en notre expérience. Nous savons ce que nous faisons. Et d’un coup, quelqu’un arrive et prétend savoir mieux que nous? Intuitivement, nous réagissons en nous défendant, selon la devise: «Il est totalement impossible qu’une contre-proposition puisse également fonctionner.» Par ailleurs, s’éloigner de sa propre idée donnerait une impression de faiblesse, n’est-ce pas? Mais cela n’est pas tout à fait correct! - En fin de compte, tenir compte des perspectives des autres et en discuter est une preuve de force. La diversité des expériences et des aptitudes mène à une image plus complète et, dans l’idéal, à un meilleur résultat. Il s’agit de faire cohabiter les arguments, de peser le pour et le contre et d’y déceler des choses auxquelles on ne pensait peut-être pas soi-même.

Collaboration des générations

Cet échange devrait fonctionner à travers toutes les classes d’âge, car en fin de compte, tout le monde peut et devrait s’investir au sein d’une équipe. Les deux parties ont leur raison d’être: les idées fraîches des jeunes ont le potentiel de nous faire sortir des sentiers battus, tandis qu’avec leur longue expérience, les plus anciens sont capables de réagir sereinement face aux incertitudes des jeunes. La naïvité n’est pas forcément quelque chose de négatif: une question naïve revêt la chance d’un effet de surprise. Un exemple tout simple: pourquoi faisons-nous cela? – demande le jeune. Nous avons toujours fait comme ça. – répond l’ancien. Discussion terminée. NON! Now we’re talking! En effet, cela vaut peut-être la peine d’étudier la question. Si quelqu’un y a pensé, d’autres y auront pensé également. Heureusement que quelqu’un pose enfin la question à voix haute. Un changement pourrait mener à une optimisation.

drei Frauen verschiedenen Alters arbeiten zusammen
ein Mädchen mit Erwachsenenbrille vor Flipchart denkt nach

Ai-je le droit en tant qu’apprenti de donner mon avis?

Oui, absolument. Nous voulons savoir ce que tu penses et ce que tu te poses comme questions! Nous aimerions que tu t’investisses et que tu formules tes idées. Ce n’est pas parce que tu es jeune que ton avis est moins important. Bien au contraire: nous recherchons la collaboration avec tous, car nous pensons que nous ne n’arriverons à comprendre et vivre l’avenir que si nous le faisons ensemble. Sois curieux! Cultive ton envie d’apprendre et remet en question les processus actuels! Aie le courage de dire ce que tu penses. Tes idées ne sont en aucun cas bêtes ou absurdes; dans le meilleur des cas, elles nous feront avancer. Et si nous ne devions en avoir parlé que brièvement, c’est bien également. Mais qu’en est-il si tu as en toi l’idée pour notre avenir et que tu ne la communiques pas à haute voix?

Ce serait fatal! Alors, à toi de jouer!

 

Top