Des gens, des stories, des conseils de carrière

Avons-nous une culture du feed-back? | Dis-le moi! Donne ton feed-back!

Anja Benisch
15 septembre 2021
Depuis près de deux ans, nous organisons à la Direction Suisse romande et Tessin une journée de feed-back. Celle-ci est marquée par une rétrospective, un bilan intermédiaire et les perspectives pour l’avenir. Dans la première partie de la journée, il convient d’évaluer notre performance. Dans la deuxième partie, nous montons – au sens figuré – «sur le balcon» et nous nous donnons un feed-back mutuel sur nos projets et thèmes pour l’avenir de la région. Notre investissement? Un jour de travail par mois. Notre conviction? Cela en vaut la peine.

Une journée de feed-back | Pourquoi?

Le «Performance & Day on the Balcony » est inscrit chaque mois de manière fixe dans nos calendriers. Durant cette journée, nous discutons de thèmes importants, échangeons nos idées et nous livrons parfois à des discussions acerbes. Nous «montons ensemble sur le balcon» et recherchons ce moment pour nous – dans l’équipe. Nous nous écoutons les uns les autres et laissons de côté nos boîtes de réception e-mail.

En toute conscience.Le déroulement est prévu et cadencé. Une personne de l’équipe présente les thèmes pour lesquels elle est responsable et les autres posent des questions. De cette manière, nous partageons les réussites et les échecs, et exprimons ouvertement ce qui nous gêne et ce qui nous réjouit. Nous discutons ensemble et un échange a lieu. Et nous rions aussi. Cette rencontre est motivante et enrichissante. Durant la journée, nous consignons par écrit les conclusions tirées et en déduisons des mesures.

Il est important d’avoir une structure! Une journée de feed-back requiert un programme. De quoi voulez-vous discuter? Avec quel objectif? Notez un fil rouge qui vous aide à vous focaliser.

Transparence et intégration

Cette journée particulière nous aide à poser directement des questions et à les clarifier simplement. Nous échangeons sur le projets. Un moment important car nous pouvons prendre de la hauteur est échanger sur le marché, les tendances et notre stratégie régionale. Elle permet d’obtenir un aperçu approfondi: où en sont les autres membres de l’équipe? Quelles tâches ont été réalisées? Qui a besoin de soutien? Où et quand attendons-nous des absences? Tout le monde est-il à jour? Il est important que chacun soit impliqué de la manière la plus polyvalente possible afin que nous puissions travailler ensemble en continu pour atteindre un objectif défini. Nous sommes tous des membres actifs. Nous assumons tous nos responsabilités. C’est dans cet esprit que notre équipe se soude.

Aktiv zuhören und nachfragen!

Prenez régulièrement le temps en tant qu’équipe et regardez ensemble avec sincérité le passé et le futur, dressez un bilan intermédiaire. Cela n’est pas toujours simple, mais cela permet d’avoir une équipe soudée étant donné que vous reconnaissez à temps les conflits.

Ouverture et confiance

«Depuis deux ans, nous discutons ensemble dans ce cadre et il s’avère que même les plus timides savent qu’ils sont dans un environnement dans lequel ils peuvent s’investir et dans lequel leur avis est demandé», explique Ianico Minisini. Il dirige la direction de la distribution en Suisse romande et Tessin.  «Chaque membre de l’équipe est prié de donner son feed-back – peu importe qu’il s’agisse du stagiaire, d’un collaborateur ou du chef.» «Entre-temps, la culture du feed-back est profondément ancrée dans nos valeurs», complète Valentine Bonvin. «Aujourd’hui, il va de soi pour nous de donner un feed-back après une présentation. Que celui-ci soit positif ou négatif: nous restons objectifs, sans blesser notre vis-à-vis.» 

Sender und Empfänger verstehen selten dasselbe.

Gardez un œil sur les personnalités plus silencieuses et plutôt timides. Demandez-leur activement de donner leur feed-back! Créez ensemble un espace de confiance.

Obstacles et défis | Le «comment» compte.

L’objectivité est une chose qui s’apprend. Et que l’on doit parfois se rappeler mutuellement. «Nous discutons beaucoup ensemble, parfois dans un climat passionné», avoue Eric Jousset. «Les formations de feed-back que nous recevons sont utiles à cet égard. Les messages à la première personne sont utiles dans le groupe mais tout dépend de la manière dont elles sont formulées. Chacun de nous a de plus des cartes de visite décrivant brièvement ce à quoi nous devons faire attention lorsque nous donnons ou recevons un feed-back.»

«Il est important que le feed-back s’oriente sur les faits. Même si la confiance est là de manière générale et que la relation est bonne, il existe déjà une bonne base pour les retours.» Julien Voirol, direction SRT

Formulez votre feed-back objectivement et dans votre «perspective personnelle». Les formations de feed-back peuvent aider à mieux donner et recevoir un feed-back.

Valentine Bonvin, Assistante de la direction des ventes

Voulez-vous développer avec nous ?

Top