Des gens, des histoires

Baloise soutient la Journée internationale des femmes!

Marc L'Ortye
8 mars 2019
Cette année, la Journée internationale des femmes s'articule autour du slogan "Better the balance, better the world" et demande que l'on accorde une attention toute particulière à un monde basé sur l'égalité des genres.

#Balanceforbetter

Dans ce contexte, nous fêtons les belles réalisations des femmes sur les plans sociaux, économiques et politiques. Les journées thématiques sont généralement axées sur les "groupes minoritaires", les femmes forment pourtant un groupe majoritaire dans le monde.

L'égalité pour les femmes est un objectif de notre société, mais il est en particulier crucial pour notre vie professionnelle. D'une part, une égalité des genres permet d'avoir une culture d'entreprise plus équilibrée. D'autre part, il apparaît que les entreprises qui en sont conscientes, disposent d'une meilleure stratégie d'entreprise.

Baloise Insurance mise depuis 2017 sur la diversité des genres en investissant dans le projet Biversity (Baloise Insurance Diversity). C'est pourquoi nous soutenons la campagne #BalanceforBetter de la Journée internationale des femmes. La journée d'aujourd'hui est l'occasion parfaite pour revenir sur nos expériences et réalisations et pour les partager.

1 année et demi de Biversity, une rétrospective

En 2017, nous avons communiqué pour la première fois nos ambitions en matière de diversité et c'est dans ce contexte que nous avons officiellement lancé le projet Biversity. Nous visions un meilleur équilibre en matière de diversité pour toute l'entreprise, pour créer une culture dans laquelle tout le monde se sent bien. Des travailleurs issus de milieux différents qui se montrent satisfaits peuvent en effet, dans un people business comme le nôtre, faire la différence. Nous nous sommes mis au travail sur la base des chiffres, d'un plan d'action et avec le soutien de notre CEO, Henk Janssen. Dans un premier temps, nous voulions plus de femmes dans la hiérarchie supérieure, nous voulions éliminer les inégalités et développer une culture et des procédures inclusives.

Marc L'Ortye, Directeur HR & General Services

«Nous visions un meilleur équilibre en matière de diversité pour toute l'entreprise, pour créer une culture dans laquelle tout le monde se sent bien.»

Marc L'Ortye, Directeur HR & General Services

Une ambition simple?

À première vue, cela semble être un jeu d'enfants, mais dans la pratique, l'ambition s'est révélée épineuse. Tant les hommes que les femmes considèrent l'embauche de femmes à un niveau supérieur ou une promotion de celles-ci comme de la discrimination positive. Les femmes avaient ainsi l'impression de devoir choisir entre être vues comme gentilles et ne pas être respectées ou être respectées mais ne pas être considérées comme étant gentilles. Les femmes n'étaient pas enthousiastes à l'idée d'initiatives de réseaux de femmes car "trop paternalistes".

L'effet désiré n'a pas été atteint. Le fait que des résultats concrets n'aient pas été atteints a renforcé la réticence des travailleurs. Mettre la diversité des genres officiellement à l'ordre du jour n'assure aucun succès instantané.

Viser une culture inclusive, c'est aussi plus qu'une simple somme d'hommes et de femmes.

Plus que des chiffres

Peut-être devons-nous voir le succès comme n'étant pas purement basé sur des chiffres. Viser une culture inclusive, c'est aussi plus qu'une simple somme d'hommes et de femmes. Il s'agit avant tout d'un changement de culture de la tête aux pieds (et vice versa). C'est une mentalité qui doit être soutenue par tout le monde. Mesurer cette progression, c'est beaucoup plus difficile.

Notre code de conduite Baloise Insurance et le soutien de notre CEO représentaient le point de départ idéal pour une culture inclusive. Des caractéristiques qui sont souvent vues comme féminines, telles que respecter l'avis de l'autre, oser poser des questions, valoriser les collègues et se mettre à la place des autres, ont été appréciées car elles s'opposent à l'idée "masculine" classique que l'on a de la direction. Désormais, on associe l'empathie et l'ouverture à de solides compétences de direction.

Une étape dans la bonne direction

Même si nous n'avons pas encore atteint le résultat souhaité dans quelques domaines, nous sommes en train de poser les bases qui permettront aux femmes d'obtenir une chance équivalente et de la reconnaissance. Malgré ce que les ouvrages sur le sujet disent, viser plus de diversité, ça ne se fait pas du jour au lendemain. Il s'agit d'un changement lent et d'un saut risqué associé à des tensions et à des conflits. C'est pourquoi le International Woman's Day peut apporter ce petit plus et attirer l'attention d'hommes, femmes et d'entreprises. Enfin, c'est une situation du gagnant-gagnant pour tout le monde et nous voulons soutenir le projet "à force de bras".

Que pensent nos collègues de l'égalité des genres?

«Une femme forte se cache derrière chaque homme fort. Et qui se trouve derrière la femme forte? Ma femme et moi essayons de combiner deux jobs à temps plein à notre vie familiale avec deux jeunes enfants, sans oublier notre vie sociale. Parfois, c'est un défi et savoir combiner nécessite du temps et beaucoup d'improvisation, mais chez nous, les tâches sont faites par celui qui a du temps ou qui peut se libérer. Ce n'est donc pas une question d'envie ou de capacité. Nous essayons d'être un exemple pour nos enfants.

Cet exemple, je veux le retrouver dans une entreprise. Nous avons besoin d'exemples pour tant les hommes que pour les femmes, d'origines et de générations diverses, auxquels tout le monde peut s'identifier. Une entreprise qui est ouverte à la diversité attire les meilleurs talents et encore plus important, sera en mesure de les conserver. J'en suis certain.»

— Nico Vinken, manager Vie Operations Nord

Nico Vinken, manager Vie Operations Nord
Portrait d'Ariane Berckmoes, Director ICT Demand and Design

«Mon message aux femmes est qu'elles doivent surtout rêver, oser et passer à l'action. Au cours de ma carrière, je n'ai jamais eu l'impression de recevoir une fonction simplement parce que je suis une femme. J'avais plutôt l'impression d'avoir un profil très complémentaire avec le profil IT standard de notre secteur. Pour réaliser nos objectifs Simply Safe, nous avons en effet besoin d'une ribambelle de compétences complémentaires. Pour moi, il faut dans tous les cas un bon équilibre entre les talents féminins et masculins. Je suis aussi contente que Baloise Insurance mise sur cette Biversity pour concrétiser nos ambitions au sein de l'entreprise. Donc, chères femmes, faites-vous entendre et ne doutez pas de vos capacités! Bonne chance!»

— Ariane Berckmoes, Director ICT Demand and Design

Top