DE EN FR Emplois Publications Durabilité Innovations
Demandes générales
Téléphone +41 58 285 85 85
Contact
Emplois Publications Durabilité Innovations
Demandes générales
Téléphone +41 58 285 85 85
Contact
DE EN FR
Pourquoi un assureur investit-il dans la mobilité? Parce que c’est une chance!
Blog Pourquoi un assureur investit-il dans la mobilité? Parce que c’est une chance!
Corinna Fröschke 4 août 2022 Innovation, Stratégie

Pendant de nombreuses années, les véhicules à moteur, ainsi que les produits responsabilité civile et casco qui y sont liés, ont constitué et constituent toujours l’activité d’assurance classique dans le domaine non-vie. La Baloise perçoit actuellement plus de 1,3 milliard de francs suisses de primes d’assurances automobile. «Mais la mobilité évolue rapidement», explique Alexander Bockelmann, CTO de Baloise Group. «Cela stresse notre activité classique d’assurance moteur pour l’avenir. Nous devons nous armer et explorer de nouvelles voies.»

«La mobilité évolue. | Nous voulons saisir les opportunités.»

Bien entendu, le monde ne va pas changer du jour au lendemain, mais il le fait sans cesse. C’est un processus insidieux, dans lequel nous verrons à l’avenir plus de voitures autonomes, plus de véhicules électriques et aussi plus de mobilité partagée. «Les constructeurs automobiles comme Tesla et les autres», poursuit Alexander, proposent aujourd’hui des packs complets: pour augmenter le chiffre d’affaires par client, l’assurance et un certain niveau d’entretien font partie de l’achat ou du leasing. Pour les assureurs classiques comme la Baloise, la pression augmente si cela entraîne la disparition de clients d’assurance potentiels dans le secteur des véhicules à moteur.» Alexander est membre du Baloise Mobility Board, qui dirige et contrôle stratégiquement le nouveau domaine Mobilité.

«Nous sommes conscients que l’innovation est liée aux paris. Nous agissons avec des startups: il y aura des gagnants et des perdants. Mais nous y voyons une opportunité, c’est un fait.»

Écosystème | Nous investissons dans des solutions de mobilité et des services.

Pour faire face aux évolutions du marché, Baloise mise sur la mise en place d’un écosystème de services dans le domaine de la mobilité – dans le but de développer un nouveau secteur d’activité autonome.

«Nous sommes en train de créer un portefeuille de solutions de mobilité et de services. Nous prévoyons de les mettre en réseau, afin qu’ils se renforcent et se soutiennent mutuellement, et de leur adjoindre des partenaires stratégiques. Alexander fait référence à l’expertise de longue date de la Baloise dans le secteur des véhicules à moteur, aux partenaires et aux réseaux qui en ont découlé. «Nous sommes conscients que l’innovation est liée aux paris. Nous agissons avec des startups: il y aura des gagnants et des perdants. Mais nous y voyons une opportunité, c’est un fait. La plupart des services de mobilité ne peuvent pas se passer d’une sorte de composante d’assurance. Nous utilisons ainsi notre cœur de métier et le combinons avec les innovations de la mobilité du futur.»

«Les mégatendances se rencontrent. Les changements sont bouleversants.»

La mobilité d’aujourd’hui évolue sous l’effet de plusieurs mégatendances. Un nouvel acronyme domine l’industrie automobile: C.A.S.E. En anglais, nous utilisons les termes de Connectivity (tout est connecté à tout en ligne), Autonomous (voitures autopilotées ou similaires), Sharing (nous partageons nos véhicules entre nous) et Electrification (nous roulons à l’électricité). «À l’avenir», explique Alexander, «il y aura de plus en plus de véhicules autonomes, qui causeront moins de dommages – lesquels seront néanmoins plus coûteux. Le risque décisif ne vient plus des conducteurs mais des algorithmes qui pilotent les véhicules autonomes."

Les nouveaux risques d’assurance se situent alors entre autres dans le domaine de la responsabilité du fait des produits ou de la cybercriminalité, lorsque les voitures autonomes sont par exemple piratées. Mais ces nouveaux risques offrent aussi de nouvelles opportunités pour les activités d’assurance classiques.

«Des nouveaux risques offrent de nouvelles opportunités pour les activités d’assurance classiques.»

Smart Mobility | Plus efficace, plus propre, plus écologique.

La mobilité du futur doit contribuer de manière déterminante à la protection du climat et de l’environnement. Trois objectifs clés s’y rattachent, les Triple ZERO: Zero Ownership (tout est partagé), Zero Accident (aucun accident), Zero Emission.

«Notre mobilité future sera en outre influencée par les critères ESG » , poursuit Alexander. «Ils obligent les entreprises à respecter des normes strictes de durabilité et d’éthique. À cela s’ajoutent la crise climatique, l’explosion des prix du gaz et du pétrole – et tout cela fait que des tendances comme l’électrification et le partage mais aussi la réduction de l’imperméabilisation dans les villes et la diminution des places de parking s’accélèrent. Cela rendra les modèles de partage plus attrayants, par exemple. En tant qu’assureur, nous voulons utiliser nos forces et nos nouvelles idées pour trouver des réponses à ces évolutions.»

««Nous intégrons les jeunes entreprises et les partenaires de l’écosystème Mobilité dans un réseau solide, nous mettons en relation les personnes, les actifs, les idées, les technologies et les organisations. Nous relions les thèmes et appelons cette approche smarter together.»»

Connecting the dots | Un réseau solide.

Actuellement, le portefeuille de l’écosystème Mobilité de la Baloise compte une dizaine de start-ups qui proposent notamment des solutions de mobilité partagée ou la technique de flotte et la gestion par derrière, qui rendent accessibles les places de stationnement inutilisées, qui offrent des budgets de mobilité flexibles pour les employeurs, qui entretiennent et nettoient les flottes de mobilité et qui proposent d’autres services de mobilité.

«Notre stratégie d’innovation repose sur la croyance en une société et une économie connectées et, par conséquent, en un portefeuille de services de mobilité en réseau. Nous intégrons les jeunes entreprises et les partenaires de l’écosystème Mobilité dans un réseau solide, nous mettons en relation les personnes, les actifs, les idées, les technologies et les organisations. Nous relions les thèmes et appelons cette approche smarter together.