DE FR
DE FR
Spécialistes techniques | «En collaboration, nous trouvons les meilleures solutions.»
Des gens, des stories, des conseils de carrière Spécialistes techniques | «En collaboration, nous trouvons les meilleures solutions.»
Debora Moos 15 juin 2022 Service externe

Coach du service externe, polyvalent avec des connaissances détaillées, détective créateur de solutions: le rôle d’un spécialiste technique est trop polyvalent pour être décrit en un seul mot. Cet article de blog est une tentative de dresser un portrait du métier à travers deux professionnels aussi différents l’un de l’autre.

Deux personnages différents...

Que ce soit lors de l’élaboration d’offres, lors de renseignements téléphoniques ou directement lors des visites aux clients, les spécialistes techniques soutiennent les conseillers à la clientèle et les courtiers grâce à leur savoir-faire et se chargent de nombreuses tâches administratives. Leur objectif: trouver la meilleure solution à long terme pour les clients. Mais comment accède-t-on à ce rôle? Deux spécialistes techniques racontent.

Pauline Lüthi, 32 ans, agence générale de Fribourg

«J’aime beaucoup aller au fond des choses.» L’enthousiasme de Pauline pour apprendre est la raison pour laquelle elle a quitté son emploi chez un courtier en novembre 2019 et a commencé à travailler chez nous en tant que spécialiste technique. «Je voulais voir et comprendre l’autre côté, celui de l’assurance.» Pourquoi a-t-elle opté pour la Bâloise? «Les produits étaient faciles à comprendre et le contact était rapide, respectueux et orienté vers les solutions.»

Du courtier à la carrière spécialisée : une courbe d'apprentissage abrupte

Au cours des trois années qui ont suivi, Pauline a suivi une courbe d’apprentissage abrupte. «J’ai dû acquérir beaucoup de connaissances, j’ai été contente que mon supérieur et mes collègues* m’aident et me conseillent.» De plus, cela a aidé Pauline à se mettre en réseau avec des spécialistes techniques* d’autres agences générales: «J’ai des échanges étroits avec mes collègues de l’agence générale de Neuchâtel et de celle de Genève, nous pouvons beaucoup apprendre les uns des autres et nous donner des conseils.»

Pauline est d’autant plus reconnaissante des conseils pratiques de ses collègues* que sa période d’initiation a été marquée par la pandémie de coronavirus. «Accompagner le service externe chez les clients n’a donc été que rarement possible.» Pauline préfère rester un peu en retrait, et, de là, elle apporte son soutien grâce à ses connaissances détaillées: «J’ai beaucoup de plaisir à rechercher les meilleures solutions possibles pour les clients*», et elle en a également lorsqu’il s’agit de collaborer avec la direction à Bâle.

Lukas Lussmann, 39 ans, agence générale de Zoug

Lukas n’avait pas prévu qu’il travaillerait à la Bâloise depuis plus de 21 ans. «Au lycée, j’ai fait des essais en tant que charpentier; aujourd’hui, le magasin de l’époque est mon plus gros client», raconte-t-il en riant. Lukas a commencé son parcours professionnel par un apprentissage dans une agence générale, puis il a occupé des postes de formateur et, ce qui est particulièrement important pour son développement, il a travaillé cinq ans dans le service externe: «Les expériences de mon temps passé dans le service externe m’aident beaucoup à mieux comprendre la perspective des conseillers à la clientèle*.»

«On se considère, on se respecte et on a de l’estime les uns pour les autres.»

Depuis 2015, Lukas travaille désormais dans son rôle de spécialiste en assurance dommages entreprises à l’agence générale de Zoug. Il raconte lui-même dans la vidéo les conseils qu’il donnerait aux futurs spécialistes techniques et ce qu’il apprécie dans son équipe.

... le même job ...

Il n’est pas étonnant que Pauline et Lukas aient des qualités et des parcours aussi différents. En tant que spécialistes techniques, ils doivent posséder de vastes connaissances: ils doivent conseiller les clients sur les solutions d’assurance les plus diverses, de la responsabilité civile d’entreprise à la cyberassurance en passant par l’assurance transport et la protection juridique.

Et le métier exige aussi beaucoup de soft skills: «Il faut savoir s’imposer et se montrer sûr de soi, explique Pauline, surtout en collaboration avec nos conseillers à la clientèle, mais aussi avec les clients et les cadres.» «Tu dois être un joueur d’équipe, car, ensemble, nous trouvons de meilleures solutions», ajoute Lukas.

... des défis communs.

D’autres qualités sont actuellement requises chez Pauline et Lukas: de la persévérance et, parfois, aussi de bons nerfs. En effet, une vente à grande échelle est en cours, et le temps et les ressources sont limités. «Actuellement, beaucoup de choses sont en cours et, je dois le dire, certaines ne se passent pas bien», explique Lukas. «C’est pourquoi le soutien mutuel des agences générales et celui de nos cadres sont particulièrement importants en ce moment», ajoute Pauline. Pour conclure, Lukas souligne: «Mais sinon, c’est vraiment un job super cool.»

Effectuer la rechercher
Pays Tous BE CH DE LI LU Lieu Rayon de recherche +10 Km +30 Km +50 Km +100 Km Groupe de professions Achats / Logistique / Facility Management Actuariat / Mathématiques / Risk Management Apprentissage Asset / Portfolio Management / Investment Controlling Assistant / Administration Assurance: Conseil à la clientèle (externe) Assurance: Conseil et relation client au téléphone Assurance: Gestion des courtiers Assurance: Gestion des sinistres / prestations Assurance: Service clientèle Assurance: Spécialistes Banque: Conseil à la clientèle Banque: Crédits / Hypothèques Banque: Placements / Négoce Banque: Service Clientèle Banque: Spécialistes Droit / Fiscalité / Compliance / Wealth Planning Emplois pour étudiants Finance / Controlling / Audit Formations / stages pour élèves (MPC/MSCI) Immobilier IT / Data Science Marketing / Communication Process / Project Management Ressources Humaines Stages Stratégie / Business Development Underwriting / Product Management
Télétravail partiel possible
Supprimer le filtre